De quoi se compose un portail motorisé ?

Les portails motorisés se font de plus en plus nombreux à assurer la sécurité de nos maisons, de nos résidences ou encore de nos propriétés. Il existe plusieurs modèles de portails motorisés, mais généralement, il est possible de les diviser en deux groupes qui sont les portails coulissants motorisés et les portails battants motorisés. Chacun d’entre eux dispose de leurs propres accessoires même s’il y a des équipements communs. Voyez dans cet article les détails de ce qui compose un portail motorisé.

Composition du portail coulissant motorisé

Un portail coulissant est un portail qui se déplace latéralement sur un système de rail au sol ou autoportant qui mesure au moins 2 fois la longueur totale du portail. Il s’agit d’une structure avec un seul panneau en acier, en aluminium et rarement en bois. Ce genre de portail doit avoir un système de guidage qui permet de bien le garder en place.

Il faut un système motorisé pour déplacer le portail sur le rail. C’est le rôle du motoréducteur de fournir le couple nécessaire pour ce mouvement. Dans la plupart des cas, le couple est transmis au vantail du portail par le biais d’un pignon moteur entrainant une crémaillère. Plus le portail est lourd/large, plus il faut mettre un motoréducteur puissant.

Composition du portail battant motorisé

Le portail battant ou à battants est le plus ordinaire des deux types de portail. Il est composé de deux vantaux tournant chacun sur les axes de deux gonds. Comme pour le portail coulissant motorisé, pour pouvoir déplacer les vantaux ou un seul d’entre eux automatiquement, il faut équiper le portail d’une motorisation. Contrairement à celui du portail coulissant, l’automatisme du portail battant est composé de deux motoréducteurs. L’un des motoréducteurs est maître et l’autre esclave.

Le motoréducteur maître est celui qui est raccordé à tous les composants de commande de l’automatisme. Une paire de photocellules est installée dans le même plan que les vantaux du portail. Une autre paire est déportée à une distance un peu plus grande que la largeur d’un vantail, montée sur des colonnettes.

Les accessoires communs aux deux types de portails

Pour le bon fonctionnement des portails motorisés, ceux-ci doivent disposer d’une armoire de commande dans laquelle est souvent intégré un récepteur radio équipé d’une antenne. Si l’antenne n’est pas intégrée, celle-ci peut être déportée en hauteur et placée généralement près du clignotant de signalisation. Le sélecteur est également un élément quasi toujours présent sur un pilier de portail. Et pour finir, il faut des dispositifs de butées pour arrêter les mouvements d’ouverture et de fermeture des portails.

Qui dit motorisation de portail dit automatisme. Cela veut dire que les fonctionnalités du portail s’exécutent automatiquement à la suite d’une commande. Le système de commande peut être filaire ou sans fil. Il est indispensable de mettre en place des systèmes de sécurité pour éviter les accidents. Parmi ces accessoires se trouvent obligatoirement les photocellules, le feu clignotant et optionnellement le capteur de pression.